Séance d’ouverture jeudi 24 novembre 2016 à 20h

Les Cinéastes, 42 place des Comtes du Maine, Le Mans

LA MONTAGNE MAGIQUE

2015, 89 min
Réalisation : Anca DAMIAN

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 07 Image 0001"Peintures, dessins, collages de photos, de papiers découpés... Ce documentaire d’animation pour adultes est la rencontre réussie entre art, poésie et réalité. On y suit le parcours héroïque et singulier d’Adam Jacek Winkler : un Polonais immigré en France, passionné de montagne et combattant volontaire contre l’occupant soviétique dans l’Afghanistan des années 1980, aux côtés du commandant Massoud. Étrange, insolite et ambitieux film d’aventures..."
Cécile Mury

Concours Premier Doc 2016
15e édition du Concours Européen du 1er film documentaire

Les projections de Premier Doc se déroulent au cinéma LE ROYAL 409 avenue Félix Geneslay, Le Mans.

Séances :

Vendredi 2 décembre :    20h45
Samedi 3 décembre :    14h30, 16h30 et 20h45
Dimanche 4 décembre : 14h30 / Palmarès : 16h45

Récompenses :

Prix du Jury 2500 euros
Prix du public 500 euros

NOUVEAUTÉ :

Jury lycéen :
Pour l’édition 2016 du concours Premier Doc, ChrOma crée un jury lycéen issu des différents établissements du Mans.
Après avoir visionné les films présentés et discuté avec les professionnels, il décernera son propre prix au film de son choix.

Prix des lycéens 500 euros

Jury 2016 :

Présidente :

Françoise POULIN-JACOB, réalisatrice

assistée de :

Chantal PIQUET, monteuse, pour Addoc (Association des cinéastes documentaristes)
Véronique MAURAS, productrice Plan Large productions, pour La Plateforme (pôle Cinéma Audiovisuel des Pays de la Loire)
Maxime HAULBERT pour LMtv Le Mans Télévision.
Morgan POKÉE, programmateur cinéma Le Concorde à la Roche-sur-Yon, pour l’ACOR (Association des Cinémas de l’Ouest pour la Recherche)

////////////////////

Les réalisatrices et réalisateurs des films sélectionnés sont invités par l’association ChrOma pendant toute la durée du concours.

////////////////////

REGARDS SUR DES FILMS INVISIBLES

Beaucoup de films documentaires disparaissent très vite de la circulation et le public n’a presque aucune chance de les voir. Leur seule vie en festival ou dans une programmation tardive à la télévision, ne suffisent pas à les faire connaître. C’est le cas par exemple d’Insomnies, d’Iran, une révolution cinématographique ou d’Une jeunesse amoureuse.
D’autres films sont confrontés à une autre forme d’invisibilité. Certains, malgré leur qualité et leur créativité, ne bénéficient pas de distributeur comme le film Cargo de Laura Waddington, ou ne trouvent pas de place sur les écrans commerciaux, c’est le cas de Souvenirs d’un futur radieux de José Vieira. D’autres, bien que distribués, ne sont que très rarement programmés en province. Ainsi en est-il du film hongrois Fils de Caïn de Marcell Gerö.
D’autres enfin questionnent les frontières entre fiction, animation et documentaire et sont marginalisés comme La Montagne magique d’Anca Damian.
Nous avons donc choisi cette année de rendre hommage à ces créateurs et de mettre en lumière ces films de l’ombre.

////////////////////

Ciné-Poche. vendredi 25 novembre à 18 h

CARGO
2011, 29 min - Réalisation : Laura WADDINGTON


prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 09 Image 0001Munie d’une "commande pour une vidéo sur un port", Laura Waddington réussira à se faire embarquer plusieurs semaines sur un cargo (entre Venise et Moyen-Orient).
Un commentaire intime et pénétrant, des images mi-réelles, mi-rêvées nous font partager ce voyage hors du temps, ces "limbes" où vivent des marins clandestins, parias qui jamais ne quittent le bord, mais à qui la réalisatrice rend dignité et humanité (fidèle en cela à son témoignage sur Sangatte).

 

INSOMNIES
2001, 25 min - Réalisation : Christine SEGHEZZI


prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 09 Image 0002Une femme n’arrive pas à dormir. Elle se lève et erre dans les rues de Paris à une heure où les noctambules sont déjà rentrés et ceux qui se lèvent tôt dorment encore... Un projet de moyen métrage.

 

 

 

////////////////////

Vendredi 25 novembre à 20h30

Ciné-Poche

IRAN, UNE RÉVOLUTION CINÉMATOGRAPHIQUE

Réalisation : Nader Takmil HOMAYOUN

2006, 97 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 10 Image 0001Grande fresque retraçant l’histoire et l’évolu- tion du cinéma iranien au travers des boulever- sements historiques, politiques et sociaux de l’Iran depuis la fin de la Première guerre mon- diale jusqu’à nos jours. Composé d’extraits de films, d’interviews de professionnels du cinéma, d’images d’archives, ce film montre comment les cinéastes se sont frayés un chemin artistique, politique et social, en prenant des risques pour décrire la réalité iranienne et contourner les obs- tacles de la censure sous les différents régimes.

////////////////////

 

 

REGARDS SUR DES FILMS INVISIBLES / LES AUTEURS

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0003Anca DAMIAN a étudié la direction de la photographie à Bucarest. Son second long-métrage, un documentaire d’animation, Le voyage de Monsieur Crulic, a obtenu de nombreux prix internationaux dont le Cristal du long-métrage à Annecy. La montagne magique est son quatrième film.

 

////////////////////

thumb prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0002Laura WADDINGTON, cinéaste nomade qui auto- produit ses films et dont Chroma a programmé, il y a quelques années, Border, tourné à Sangatte.

 

 

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0004Christine SEGHEZZI est née au Liechtenstein. Après des études de théâtre, cinéma et lettres allemandes à Vienne, Autriche
et à Paris, elle travaille comme metteur en scène et collaboratrice à la mise en scène au théâtre et à l’opéra.
En 2004, elle suit la formation à la réalisation documentaire aux Ateliers Varan et réalise le court-métrage Chair de ta chair. Suivent les films : Minimal land, Stéphane Hessel, Une histoire d’engagement, Avenue Rivadavia, Insomnies et
son dernier film Histoires de la plaine.

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 14 Image 0001Nader Takmil HOMAYOUN, cinéaste et scénariste d’origine iranienne Nader Takmil Homayoun est né à Paris en 1968. Il fait des études de lettres en Iran et y travaille comme journaliste et critique de cinéma. Puis il décide de s’installer en France et de passer le concours de la Femis en 1993. Diplômé en 1997, il débute sa carrière cinématographique en alternant documentaire et fiction. Téhéran (2009) son premier long-métrage a obtenu le prix de la semaine de la critique à la Mostra de Venise et le grand prix du jury au Festival Premiers plans d’Angers en 2010. Il a réalisé également C’est pour bientôt (2002), Les pieds dans le tapis (2015).

////////////////////

Chroma Ecrans du reel 2015 Nicolas RINCON GILLEJosé VIEIRA réalise depuis trente ans des films sur l’histoire de l’immigration portugaise en France, sur sa propre histoire. José Vieira, né en 1958 au Portugal, est arrivé en France en 1965 et a passé une partie de son enfance dans le bidonville de Massy, au sud-ouest de Paris. Comme il le dit dans ses films, c’était une époque où la France accueillait les étrangers à chantiers ouverts, mais les logeait dans des taudis. Est-ce différent aujourd’hui ?

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0004François CAILLAT réalise des films à la frontière du documentaire et de l’essai. Il a tourné, pour le cinéma, deux longs-métrages sortis en salle : Bien- venue à Bataville (2008) et Une Jeunesse amoureuse (2013), et pour la télévision (Arte) plusieurs documentaires de format long, notamment : La Quatrième génération (1997), L’Homme qui écoute (1999), Trois Soldats allemands (2001) et L’Affaire Valérie (2004).

////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0003Marcell GERÖ, né en Hongrie en 1978, a fait des études universitaires de français, de cinéma et d’histoire à Budapest. Son film de diplôme, KoCoS (Shock), présenté dans des festivals internationaux, a remporté plusieurs prix (Potsdam, Milan, Porto, Budapest). Ses études terminées, il cofonde la Campfilm, société de production basée à Budapest. Après avoir produit un certain nombre de courts- métrages documentaires et fictionnels, il réalise son premier long-métrage Les Fils de Caïn.

 

 ////////////////////

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 15 Image 0002Sara LÁSZLÓ, diplômée de l’Université de Théâtre, Cinéma et Arts de Budapest, a suivi des études à la Faculté des producteurs à l’ ESRA à Paris. Stagiaire à la Société de production Les Films du Poisson, co-fondatrice de Campfilm, elle est actuellement en doctorat à l’Université de Théâtre et Film-Arts de Budapest.

 

 

////////////////////

 

Samedi 26 novembre à 14h

Ciné-Poche

SOUVENIRS D'UN FUTUR RADIEUX

Réalisation : José VIEIRA

2014, 78 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 11 Image 0001Regard croisé sur deux bidonvilles, à 40 ans d’intervalle, construits sur un même territoire, hors ville, près de Massy.
"Nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur : c’étaient les années 60. Ils vivent dans un taudis dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Ils viennent d’une région rurale où il n’y a pas de travail, où ils n’ont pas de terre. Ils fuient une de ces démocraties libérales où les plus démunis n’ont aucun droit. Nous avions fui une dictature où les grands propriétaires terriens étaient de véritables seigneurs féodaux. Nous venions du Portugal, ils viennent de Roumanie."
Le réalisateur creuse le présent de ce bidonville en quête d’un passé disparu, celui de son enfance, et en retour, cette expérience passée lui donne un regard singulier sur ceux qu’il filme.

////////////////////

 

 

Samedi 26 novembre à 16h30

Ciné-Poche

UNE JEUNESSE AMOUREUSE

Réalisation : François CAILLAT

2012, 105 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 12 Image 0001Le narrateur raconte sa jeunesse amoureuse dans le Paris des années 1970 : récit d’une histoire intime autant qu’histoire d’une génération et aventure universelle. Cinéma de l’entrelacement, au montage musical et sensible. Le présent des images et des sons vient évoquer avec justesse une idée, un souvenir, une passion : fenêtres closes, noms de rues où chacun peut retrouver les traces sur lesquelles s’inscrit la mémoire de l’intime.
Un vertigineux voyage dans le temps et l’amour.

////////////////////

 

 

Samedi 26 novembre à 20h45

Ciné-Poche

FILS DE CAÏN

Réalisation : Marcell GËRO et Sara LÁSZLO

2014, 104 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 13 Image 0001Pali, Jozsef et Zsolt, meurtriers de quatorze et quinze ans, ont passé une grande partie de leur vie dans les prisons de la Hongrie communiste. Des vidéos d’archives remontant à leur incarcération nous montrent les trois adolescents confrontés à leur crime. Trente ans après, ayant payé leur dette, ils cherchent à trouver leur place dans une société fort changée.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 10h30

Ciné-Poche

DE L'ENCRE SOUS LA PEAU

Réalisation : Suzanne CHUPIN

52 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 16 Image 0001Longtemps subversif et infamant, le tatouage est entré dans les moeurs. Qui mieux que lui pour parler du corps contemporain ? Bien loin du voyeurisme ou de la curiosité exotique, le film creuse de façon très sensible, le rapport personnel et intime au corps et à ce mode d’expression.

////////////////////

 

 

dimanche 27 novembre à 14h

Ciné-Poche

PERMIS DE TUER

Réalisation : Agnès PIZZINI

61 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 17 Image 0001Le phénomène d’autodéfense n’est pas nouveau, mais la façon dont notre société s’en empare aujourd’hui, interroge. Plus d’un million de likes en soutien au bijoutier de Nice, des peines légères administrées par les jurés de Cour d’Assises aux hommes qui se sont fait justice ; tout semble aller comme si l’idée d’homicide justiciable faisait son chemin.
Entre légitime défense et autodéfense, la frontière est aussi fine que complexe. Est-ce le signe d’une fracture profonde dans notre société en crise ou le sentiment exacerbé d’insécurité ?
La réalisatrice participe au débat par ce documentaire au cœur d’un procès exemplaire.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 16h

Ciné-Poche

LA DEUXIÈME NUIT

Réalisation : Eric PAUWELS

75 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 18 Image 0001À la mort de sa mère un cinéaste réalise un film pour voir à quel point cette disparition a changé sa vision du monde. C’est l’occasion pour lui de revenir sur la relation qu’il a entretenue avec elle : une relation qui a fait de lui un individu libre en tant qu’homme et en tant que cinéaste.

////////////////////

 

 

Dimanche 27 novembre à 18h

Ciné-Poche

UN PAESE DI CALIBRIA

Réalisation : Aiello SHU et Catherine CATELLA

90 min

prog ecrans 2016VersionImprimerie1 Page 19 Image 0001Rosa-Maria a quitté Riace en 1931 pour fuir la misère de ce village de Calabre. Un jour, Baïram a accosté sur la plage avec deux cents autres kurdes ; depuis, ce village renaît. Aujourd’hui, les habitants s’appellent Roberto, Ousmanee, Emilia et Mohamed et ils inventent ensemble leur destinée commune.

////////////////////